Mon premier défi : désencombrer !

 

 

Le contexte de ce défi

 

Comme tu as pu le découvrir, ICI, dans l’état des lieux de mon bazar, mon chez-moi est très encombré ! Je dirais même complètement submergé. Maintenant que j’ai lu le livre de Karen Kingston, Simplifiez votre intérieur – Libérez-vous du désordre, je ne peux plus ignorer toutes les conséquences négatives que cela engendre dans ma vie.

Couverture

>> Je t’invite à (re)lire les articles sur :

les conséquences du désordre dans ta vie quotidienne ;

– le livre Simplifiez votre vie – Libérez-vous du désordre. <<

 

 

Bref, il est grand temps de dire stop et de passer à l’action !

A bas les croyances limitantes

 

Facile à dire… Beaucoup plus difficile à faire. En tout cas, pour moi ! J’ai beaucoup de mal à m’y mettre. D’un côté, j’ai envie de tout balancer, et d’un autre, je n’y arrive pas. Et évidemment, j’ai plein de raisons pour justifier ma procrastination chronique :

  • lorsque j’arrive à ranger, le fait que le désordre revienne plus vite qu’il n’a disparu me décourage ;
  • quand je fais l’effort de ranger, j’ai souvent l’impression que le travail que j’ai effectué n’est pas respecté par les autres ;
  • ma technique pour faire du tri consiste à tout sortir. Autant te dire que ça prend du temps et surtout qu’il y en a partout. C’était une technique efficace quand je vivais seule, mais quand tu as juste un petit peu de temps par-ci par-là ou que tu es souvent interrompu.e, ce n’est plus possible ;
  • le désencombrement est une tâche qui me paraît aujourd’hui tellement insurmontable que je ne sais par où commencer. 

Pour me lancer efficacement dans ce défi, je vais devoir libérer mon esprit de toutes ses croyances limitantes qui m’empêchent d’aller de l’avant et d’agir. Je réalise en écrivant ces mots que, rien que ça, ce sera déjà un challenge pour moi !!! Savoir organiser mon temps de façon efficace constituera aussi un défi de taille !

 

Dans tes rêves !

 

Si j’avais une baguette magique, j’aurais envie de dire “Ababricabrac” et que le temps se mette sur “Pause” un instant. Enfin…plutôt pendant plusieurs jours, voire même quelques semaines !!! Histoire d’avoir le temps de vider tout le bac à linge, de repasser tout ce qui est en attente, de vendre/donner tout ce que j’ai mis de côté, de trier tous les vêtements, tous les papiers, de vider le garage… Tu vois un peu l’idée ? J’aimerais tout remettre à plat et repartir sur de bonnes bases. Est-ce que, toi aussi, tu as parfois ce genre d’envies ? Malheureusement, je n’ai pas de baguette magique et avec 6 personnes à la maison, difficile de dire “Stooop, plus personne ne bouge, je range” !

 

 

Un petit avant-goût qui fait du bien

 

J’ai eu l’occasion, il y a quelques semaines, de me retrouver seule à la maison pendant quelques jours. Une première ! J’ai tout-de-suite fait des plans sur la comète en me disant “Super, je vais pouvoir faire ci, faire ça, et puis encore ça !”. Evidemment, mes ambitions étaient démesurées par rapport au temps que j’ai eu de disponible. Les enfants étant absents, j’ai finalement décidé de me concentrer sur le désencombrement de leur chambre. Et là, j’ai utilisé mon ancienne technique, à savoir : j’ai littéralement tout sorti de leur chambre. Et le soir, je pouvais tout laisser en vrac, par terre, pour reprendre tranquillement le lendemain, sans que cela ne gêne personne. Même si je suis loin, très loin même, d’avoir rangé tout ce que je voulais, la chambre des enfants était nickel quand ils sont revenus… et le bac à linge, vide ! Smile  Petite victoire, donc ! Et quel plaisir de rentrer dans une pièce rangée, désencombrée. Ou même juste d’ouvrir un placard ordonné ! Je ne sais pas si je suis folle (sans doute un peu !!! Smile with tongue out) ou si toi aussi il t’est déjà arrivé de ressentir ça, mais quand c’est rangé, je ne peux pas m’empêcher de regarder, d’admirer le résultat, encore et encore !

 

 

Retour à la réalité !

Alors, c’est bien beau tout ça, mais aujourd’hui, la petite famille a réintégré les lieux ! Et le panier à linge est de nouveau rempli !!! Et oui, forcément ! Mise à part la chambre des enfants, toutes les pièces de la maison sont en bazar. Et je ne vais pas attendre que tout le monde déserte à nouveau pour avoir enfin une maison rangée et agréable à vivre. Il est temps de prendre le taureau par les cornes et surtout de m’y tenir…

 

Et la méthode Konmari fut !

 

couvertureOn m’a prêté dernièrement le livre de Marie Kondo, Ranger : l’étincelle du bonheur et je me suis plongée dedans. Je rédigerai prochainement un article sur ce bouquin. Cette passionnée du rangement nous propose de suivre la méthode Konmari, qu’elle a elle-même élaborée, pour désencombrer, pas-à-pas, chez soi. D’après elle, le tri est plus efficace lorsqu’il est effectué par catégorie d’objets et dans un ordre bien défini.

Elle compte 5 grandes catégories :

  • les vêtements ;
  • les livres ;
  • les papiers ;
  • les komonos (objets divers, comme par exemples les CD, les médicaments, la matériel électrique, etc.);
  • les objets de valeurs sentimentales. 

Chaque grande catégorie d’objets se décline en plusieurs sous-rubriques. La catégorie des komonos est d’ailleurs très fournie. Je t’en reparlerai plus tard !

 

 

Mon objectif à atteindre

Aujourd’hui, je prends donc la décision de suivre la méthode Konmari. Je me fixe 4 mois pour désencombrer chez moi. Gros challenge pour moi et grosse pression !Dix-huit semaines pour passer en revue les 5 catégories d’objets, soit en moyenne un peu plus de 3 semaines pour chacune d’elles. J’adapterai la durée suivant les catégories. Par exemple, le tri des livres ne devrait pas me prendre autant de temps. Mais les komonos et les objets de valeurs sentimentales, comme les photos, vont nécessiter, je pense, beaucoup plus de temps.

 

Mon objectif est donc, d’ici 4 mois, de :

  • trier et désencombrer ma maison en suivant la méthode Konmari ;
  • attribuer une place à chaque chose ;
  • de vendre/donner tout ce dont je n’ai plus besoin/envie.

Ce désencombrement me permettra de vivre dans une maison ordonnée, rangée, donc plus agréable. Il me permettra également de gagner en sérénité.

 

Plus précisément, j’aimerai que :

  • tous les papiers soient à jour ;
  • ma chambre devienne réellement un espace reposant et apaisant, qu’elle ne ressemble plus à un champs de bataille ;
  • le bureau soit accessible en permanence ;
  • l’entrée soit accueillante ;
  • le garage soit organisé. Je sais qu’il ne sera pas vidé, car il y aura toujours les vélos, les rollers, les outils, etc. Mais qu’il soit rangé, ce serait le top !

La tâche me paraît si importante, que j’ignore totalement si mon objectif est atteignable dans la durée que je me suis fixée.

 

Durant toute cette période, je te ferai part chaque semaine, dans la rubrique “Journal de mon désencombrement”, de mes avancées (j’espère! Winking smile), mes questionnements, les petites victoires et les problèmes que je rencontre. Tu pourras ainsi suivre l’évolution de mon désencombrement.

 

 

J’ai besoin de toi

Tout au long de ce défi, je vais avoir besoin de toi ! Oui, oui, tu as bien lu ! Je sais que ma motivation et mon moral vont être mis à rude épreuve. Alors, je vais avoir grand besoin de ton soutien, de tes encouragements et de ta bienveillance. J’accueillerai toutes les pensées positives avec gratitude ! Et tes commentaires seront les bienvenus, ce sera avec plaisir que j’y répondrai.

Si toi aussi tu as envie de te lancer dans le désencombrement, je serai ravie que tu m’accompagnes dans la concrétisation de ce défi. Plus on est de fous, plus on rit ! Cela nous permettrait de nous sentir plus entourés et sans doute, parfois, de nous rebooster l’un.e l’autre. Si tu te lances dans l’aventure avec moi, laisse-moi un message ci-dessous !

 

Comme dit le proverbe : “tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”. Donc, je compte sur toi ! Winking smile

Rendez-vous la semaine prochaine pour la première étape !

 

Si cet article t’a plu, pense à le liker et à le partager ! Winking smile

 

 

 

 

Pense à partager cet article !
  •  
  •  
  •  
  • 7